LE TEMPS DES SAMOURAÏS

Le secret d'Hiko

 

CHAPITRE 3 L'ÉCOLE DES SAMOURAïS

 

Des Shetaïes  ? Je n'ai jamais entendu parler de ça. La fille me regarde comme si la question était idiote et la réponse évidante. J'hausse les épaules.

- C'est quoi ?

- Regarde, me dit une des filles, une des plus célébres Shetaïes qui soit.

Elle sort un bout de papier froissé et me le mets sous le nez. Dessus, une jeune dame est peinte. Elle a de longs cheveux dégoulinant sur un somptieux kimono vert émeraude au bords dorés. De petites fleures rouges et bleues son brodées sur le bas du kimono. Un obi orange-rosé est sérée sur sa taille, et un éventail orangé repose dans la main de la jeune femme. Elle à tout l'air d'une dame de famille haute placée. Il y a un seul détail étrange : un sabre de samouraï pend à son obi.

Je regarde mon propre kimono, taché de boue et de sang et je me dit qu'il y a du travaille pour que je devienne comme ça ! La fille qui avait la peinture range celle-ci profond dans son hakama.

 - Allez, maintenant, au travaille ! Déclare-elle.

Les trois filles aciesent et deux d'entre elles vont vers une étagére. La troisième me designe une porte au fond de la salle que je n'avais pas vu. Je me dirige vers cette direction et arrivé devant, j'ouvre la porte. Une bouffée de vapeur en sort et je distingue des bassins d'eau. Je jette un regard interoguateur à la fille. Elle hoche la téte. Je comprends qu'il faut que je me lave. Alors, je pénetre dans la piéce faiblement éclairée. Je me deshabille et pose mes vétement dans un coin. Je regarde autour de moi, me demandant par ou il faut commencer. Puis, j'apérçoit une fléche qui indique une grande bassine d'eau froide avec un flacon de bois posé sur un bord. Je mets un pied dedans et je m'aperçoit que l'eau est terriblement froide. Tout  en clacant des dents, je me dépéche de rentrer  entière dedans, de m'étaler un peut du liquide qu'il y à dans le flacon sur le corp, et de sortire du bassin. Ensuite, je suis la deuxiéme fléche qui m'indique un bassin plus grand, remplit d'huile. Je m'y trempe un orteille et plonge dedans. Il est chaud et agréable ! Aprés m'étre bien réchaufée, je prend une serviette de tissu blanc, m'enroule dedans, et sort. Les filles m'attendent autour d'un petit tabouret.

- Ha, te voilà ! Lance la fille qui m'a montrer les bains, viens par là.

Je m'approche. Quand j'arrive vers elles, elles m'enfile un kimono couleure mousse et un obi gris. Aprés, elles m'assoit sur le tabouret et se mettent à me coiffer et me huiler les cheveux. En dernier, elles me font mettre des chaussettes blanches et des getas, des chaussures de nobles.

- Tu es préte, déclare une des filles, maintenant, en avant vers l'école des samouraïs !